VÏA

Conception et interprétation : Elisa Le Merrer
Voix, texte, musique : Sébastien Barrier
Montage son : Bernard Guine
Technicien vidéo, son : Christophe Saudau
Création graphique : Gaele Flao
Constructeur : Monsieur QQ

Série # 1 : Blue
Vidéo : Pauline Goasmat

Série # 2 : Voiture 17
Vidéo, photo : Isabelle Vaillant
Montage vidéo : Christophe Saudeau
Photo : Jean Pierre et Elisa Le Merrer

 Partenaires : 
Le centre culturel le Petit Echo de la Mode Châtelaudren, 
La ville de Lannion, 
Le conseil départemental des Côtes d'Armor,
La résidence du Leff Châtelaudren - Plouagat, Leff Armor
Le Ministère de la culture - DRAC Bretagne et l'Agence Régionale de Santé Bretagne 
(dans le cadre du programme "culture santé"), 
Stage avec trois étudiants des Beaux Arts de Brest : Marie Boudet, Théo Sauvel et Pauline Piffer.

Travail de recherches encadré par le psychologue Bertrand Lauer.

Une porte, un nom écrit sur cette porte, celui de mon père. 
Il était âgé de 59 ans quand il a intégré son nouveau « chez lui », une chambre de 9 m2.
J’ai appris à connaître cet univers à travers lui, les résidents, les soignants.
J’ai été très vite sensibilisée à ce monde parallèle et j’ai voulu leur apporter quelque chose, différent de leur quotidien, en leur proposant mon univers.
J’ai donc pensé et conçu pour eux VÏA, une installation plastique performative, pour un spectateur, un caisson sensoriel.

« Cher ancien, chère ancienne, chers vieux comme disait Brel, et comme nous le disons parfois quand nous parlons de vous, nous qui ne sommes pas encore vieux mais qui avons passé l'âge de croire que nous ne le deviendrons pas. 
Cher Vieux, soyez les bienvenus.
Cet espace n'est pas grand, mais il est très ouvert. C'est une cabane.
C'est un abri, c'est une cachette.
Vous n'y serez pas seul mais en compagnie d’Elisa.
Vous n'aurez besoin, pour ce court voyage, qu'un peu d'attention et de curiosité. 
Juste ce qu'il faut pour entrer en relation. 
Une relation, il s'agit bien de cela ».
Sébastien Barrier.

A Louise.
"Le seul véritable voyage ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages mais d'avoir d'autres yeux."Marcel Proust